L’évolution des prix de l’or, du pétrole, de l’aluminium et du cuivre

0
439
efcddafdaffadf
efcddafdaffadf

Après qu’il a enregistré à partir du début des années 2000 une hausse considérable, le coût des matières premières a connu, aux alentours de la crise financière de 2008, un premier soubresaut. Ensuite, après qu’ils ont glissé lentement jusqu’en 2014, on a vu les cours s’engager dans un mouvement baissier. Cet article vous parle de l’évolution des prix de l’or, du pétrole, de l’aluminium et du cuivre.

Le coût de l’once d’or va au-delà des 2000 dollars

L’or, dans un passé récent, a dépassé les 2000 dollars au niveau des échanges asiatiques. En réalité, les investisseurs ont jugé bon de se réfugier dans la valeur que voilà face aux craintes liées à l’impact sur l’économie mondiale de la guerre en Ukraine.

Le métal précieux est monté à un pic de 2000,86 dollars l’once. Il s’agit là du plus haut niveau qu’il a eu depuis septembre 2020 qui a vu le taux de rachat de lingot d’or considérablement monter. L’or s’est ensuite échangé à 1997 dollars l’once. Les traders ont bondi sur cette valeur-refuge à un moment où l’invasion de l’Ukraine par la Russie fait flamber le pétrole et malmène les Bourses mondiales. Cela ajoute une pression conséquente à une inflation déjà haute.

Le coût du pétrole grimpe

Les prix du pétrole ont augmenté récemment à cause des inquiétudes liées à des sanctions occidentales éventuelles contre la Russie. Ces inquiétudes pourraient mettre dans le collimateur les exportations de pétrole de Moscou. Le coût du baril de Brent de la mer du Nord a grimpé de 18% et a atteint 139,13 dollars. Cela veut dire qu’on n’est pas vraiment loin du tarif record de 150 dollars par baril comme c’était le cas en été 2008. Le prix a légèrement baissé ensuite pour atteindre 130 dollars le baril à peu près.

Le coût du baril de pétrole américain WTI (West Texas Intermediate) a dépassé pour la première fois les 130 dollars depuis 2008. Le prix a ensuite un peu baissé une nouvelle fois et a atteint 126 dollars par baril.

Les Européens se sont montrés particulièrement prudents, en raison du fait que certains États du vieux continent, tels que l’Allemagne, dépendent étroitement du gaz et du pétrole russes. Mais en dépit du fait que l’or noir de Moscou n’est pas sanctionné directement en théorie pour l’instant, il ne trouve déjà presque plus preneur. Cela perturbe considérablement l’offre mondiale.

Le cuivre et l’aluminium à de nouveaux records

Pour la première fois, l’aluminium dépasse la barre des 4000 dollars la tonne alors que le cuivre a atteint un niveau historique. Le 7 mars 2022, vers 7H10 GMT, on a vu la tonne d’aluminium pour livraison dans 3 mois culminer à 4026,50 dollars au niveau du marché londonien des métaux de base. Elle a culminé, peu avant 08H00 GMT, à 4073,50 dollars.

Quelques heures plus tôt, la tonne de cuivre avait atteint un sommet impressionnant de 10 845 dollars. Sans atteindre ses sommets les plus récents qui remontent à 2007, le nickel a progressé de plus de 25% et a atteint les 37 800 dollars.

Article précédentLa formation de sauveteur secouriste du travail, qu’est-ce que c’est ?
Article suivantExcès de vitesse : le point sur les vitesses appliquées en France

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.