Obsèques à l’étranger : comment transporter le défunt ?

0
113
Crédit : Pixabay

Généralement, il n'est pas possible aux humains de deviner leur dernier jour et dernière heure. Il est donc fréquent de voir un parent ou un proche mourir en territoire étranger. Il demeure cependant possible, de choisir la terre où l'on sera enterré. Ceci donne donc lieu à un déplacement de défunt. Le transport d'un défunt dans tous les pays du monde se fait suivant certaines règles en vigueur dans chaque nation. Toutes ces règles selon le pays, présentent des points communs.

Avertir les autorités locales avant tout action

Pour tout décès, les autorités locales présentes sur le territoire où il y a eu mort doivent être toujours averties pour enregistrer le décès. Dans le cas où le défunt devra être transporté, cet acte paraît encore plus important. En effet, quelle que soit la cause présumée du décès : accident, suicide ou mort naturelle, c'est aux autorités locales d'en juger l'exactitude.

Il reviendra aux autorités locales d'avertir le consulat présent de la nation qui devra réceptionner le corps si le défunt est étranger. C'est un élément détaillé davantage sur le site web www.transport-funeraire-international.fr.

Il peut arriver que le défunt de son vivant ait décidé être enterré loin de sa terre natale alors qu'il y est mort. La famille dans ce cas peut elle même se rapprocher de l'ambassade du pays, le plus proche du lieu de décès pour avoir la procédure adéquate avant de contacter un transporteur funéraire. Ainsi, la toute première démarche dans le transport d'une défunte personne est la phase d'avertissement des autorités compétentes. Ce sont elles qui programmeront le transport puisqu'elles maîtrisent mieux que tous, les conditions requises pour un tel déplacement dans un État de droit.

Prendre connaissance des implications du transport d'un corps quel que soit le moyen

Les moyens de transport sont restreints quand il s'agit du transport de cadavre humain. Le transport d'un défunt ne se peut donc être fait que par avion ou par véhicule. Le moyen de transport est choisi selon la distance à parcourir avant le lieu prévu pour l'enterrement. Dans l'un ou l'autre cas, dans tous les pays du monde, seul les services funèbres ont le droit d'assurer le transport des morts. Aux règles en vigueur dans l'État, s'ajouteront les conditions propres à chaque service funèbre en charge du transport.

En ce qui concerne les conditions fixées dans les États, le cadavre devra être mis dans un cercueil hermétique qui pourrait laisser voir par une fenêtre le défunt. Les soins adéquats empêchant la décomposition immédiate devront également être appliqués. Pour un transport aérien, le cercueil devra avoir une épaisseur minimum de 2,2 cm et devra être présent à l'aéroport depuis la veille de son départ. Contrairement au transport terrestre, le transport aérien ne tolère aucun accessoire de cercueil comme les fleurs artificielles ou non. Les conditions de transport de défunt ne sont pas négociables.

Prévoir le budget nécessaire au transport du défunt

Le transport du corps d'un défunt est une affaire qui requiert beaucoup de dépenses financières. Si de votre vivant, vous désiriez être enterré loin des terres où vous mourriez, il est préférable de souscrire à une assurance particulière afin de prévenir un empêchement dû à la cherté du transport. Les prix sont fixés suivant certains critères qui prennent en compte la distance, les conditions climatiques du moment et même le poids du cercueil.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.