Comment calculer la consommation d’une PAC ?

0
1838
calcul consommation d'une PAC
Crédits : Pixabay

Vous envisagez d’installer une PAC (pompe à chaleur) chez vous, mais avant de décider, vous vous posez des questions sur sa consommation. Vous avez parfaitement raison, car même si elle n’est pas utilisée toute l’année, elle consomme quand même de l’électricité. Pour bien calculer la consommation d’une PAC, vous êtes invité à continuer votre lecture.

Sommaire de l'article

Les éléments à considérer pour connaître la consommation d’une PAC

Que consomme une PAC Fujitsu ? C’est un appareil de chauffe utilisant de l’électricité pour générer de la chaleur. Sa version réversible permet de produire à la fois de la chaleur et de l’air frais. Le calcul de sa consommation dépend de plusieurs éléments : le modèle, la marque, l’installation, le type d’émetteur, les besoins de chauffage, la puissance, le climat, la surface du logement, la hauteur sous plafond, l’isolation thermique… Le critère le plus important est le type de PAC. Si c’est un modèle aérothermique, c’est 40 kWh par m², et si c’est un modèle géothermique, c’est 30 kWh par m². Cette différence s’explique par l’air extérieur qui une source d’énergie renouvelable sensible aux variations des températures à l’inverse de la chaleur puisée dans le sol (terre ou eaux souterraines). Toutefois, la consommation d’une PAC est bien inférieure à celle du chauffage au gaz ou électrique.

Le calcul de la consommation et du rendement d’une PAC

consommation PAC
Crédits : Pixabay

Afin de connaître le rendement énergétique d’une PAC, il faut regarder le COP (coefficient de performance). C’est un indicateur qui évalue l’efficacité énergétique de l’appareil. Un bon modèle a un COP de 3.4 au moins, cela signifie qu’il consomme 1 kWh d’électricité pour générer 3.4 kWh de chaleur. Il fournit une estimation de la quantité d’énergie restituée (kWh) par rapport au nombre de kWh d’électricité consommée. La formule est : chaleur restituée / énergie électrique consommée. Pour découvrir la consommation d’électricité du PAC, il faut calculer le SCOP (coefficient de performance saisonnier). C’est un indicateur apportant une estimation de performance sur une longue période. Le calcul prend en charge les pics de consommation et les périodes où l’appareil est moins sollicité. Le SCOP, on le trouve sur l’étiquette d’énergie.

Nos astuces pour économiser sur la consommation de la PAC

Comme on a dit plus haut, c’est la PAC géothermique qui est moins énergivore. Après, on regarde l’étiquette énergétique classant les appareils suivant leur consommation. C’est de A à G, et une PAC en A affichent une faible consommation électrique. Pour économiser encore plus, il faut faire des travaux d’isolation et d’entretien. Même si on dispose d’une PAC performante, la consommation sera en hausse s’il y a des déperditions de chaleur. On conseille de réaliser un bilan thermique pour voir si le toit, les murs et les ouvertures sont bien isolés. On rappelle que l’État donne des aides pour financer les travaux de rénovation énergétique. Notre dernier conseil est le bon entretien du PAC. On effectue un contrôle annuel pour vérifier son bon fonctionnement. On regarde bien aussi que l’installation n’est pas remplie de poussière.

Il n’est pas facile de donner chiffre exact sur la consommation électrique d’une PAC, mais on estime que c’est entre 35 et 51 kWh/m².

Article précédentEt si les visioconférences permettaient que la justice aille plus vite ? 
Article suivantPour le nouvel an : partez pour un séjour en France

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.