Comment bien choisir son parapluie ?

0
915
image
image

Vous vous demandez quelles sont les caractéristiques d’un bon parapluie ? Quelle est la taille idéal pour ne pas être mouillé lorsqu’il pleut ? Comment bien choisir un parapluie à offrir ? Pourquoi un parapluie français haut de gamme est ce qu’il vous faut ? Alors vous êtes au bon endroit.

Bien choisir son parapluie en 4 points

Dans cet article, nous allons voir ensemble les points essentiels d’un bon parapluie. C’est parti !

1. Les baleines

Les baleines sont les tiges qui forment l’armature d’un parapluie. Elles étaient autrefois fabriquées à partir de fanons, d’où le terme « baleines ». Aujourd’hui, on préfère l’acier, le carbone ou la fibre de verre aux véritables fanons de baleine pour fabriquer les meilleurs parapluies. Le carbone et la fibre de verre sont tous deux de bons matériaux pour les baleines, mais le meilleur matériau possible pour votre parapluie est un alliage d’acier et de fibre de verre. L’acier seul est trop lourd et la fibre de verre, en revanche, risque d’être trop fragile. Un alliage des deux est un compromis parfait pour que l’armature de votre parapluie soit à la fois résistante et d’une souplesse optimale.

2. Le tissu

La densité de la toile témoigne de la qualité du parapluie. La toile elle-même est souvent faite de polyester. Plus il y a de fils par cm carré, plus le tissu est dense et donc de meilleure qualité. La plupart des parapluies ont environ 180 fils par cm. S’il y en a plus, cela signifie que vous avez trouvé un parapluie qui est meilleur que la moyenne. Pour vous faire une idée de la densité du tissu, ne perdez pas votre temps à compter chaque fil : placez simplement le tissu que vous voulez analyser au-dessus d’une source de lumière et observez : plus il est opaque, mieux c’est ! N’oubliez pas de regarder les coutures et de vous assurer qu’aucun fil ne dépasse.

3. Le mât

Pour les parapluies cannes, il est préférable de choisir un mât en bois plutôt qu’en tout autre matériau. Le bois est plus rigide et plus solide. Les mâts en métal vous offrent un surplus de flexibilité, mais ils ont tendance à être plus fragiles. C’est pourquoi ce matériau n’est pas très prisé pour les parapluies cannes. Cependant, pour les parapluies pliables, le métal est plus qu’approprié. Les mâts des parapluies pliables sont souvent fabriqués en acier ou en aluminium. L’acier est plus robuste et le mât en acier est difficile à tordre ; l’aluminium est plus léger. L’acier a tendance à être trop lourd ; l’aluminium a tendance à être trop cassant. Par conséquent, le meilleur résultat sera obtenu avec un mât bien équilibré contenant les deux matériaux : l’acier sur les parties les plus fines pour les fortifier et l’aluminium sur les grandes parties qui sont déjà solides par nature et doivent donc être légères.

4. La poignée

Assurez-vous que la poignée du parapluie est confortable et que vous n’avez pas à vous tordre le poignet pour avoir une bonne prise sur votre parapluie. Vous ne voulez pas terminer une journée pluvieuse sur une tendinite, n’est-ce pas ? Pour les parapluies longs, la plupart des poignées traditionnelles ont la forme de cannes en bois, mais il existe aujourd’hui de plus en plus de poignées en caoutchouc, qui offrent aux clients une meilleure prise en main. Pour les parapluies pliables, les poignées sont d’abord conçues pour être pratiques. Elles doivent être petites et ergonomiques ; la paume de votre main doit encore bien s’adapter, afin de ne pas retenir le mât.

Article précédentPour opter pour la fabrication additive ?
Article suivantLes choses à voir et à faire en Normandie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.