Le sevrage tabagique, qu’est-ce que c’est et comment y arriver ?

0
207
sevrage tabagique
Crédits : Twenty20

Les fumeurs le savent, il n’est pas facile d’arrêter de fumer de plus, le sevrage tabagique vient avec plusieurs désagréments. Certes, c’est difficile à vivre pendant quelques semaines, mais ce n’est pas impossible. Lisez bien ce qui va suivre pour bien comprendre le sevrage tabagique.

C’est quoi le sevrage tabagique ?

On parle de sevrage tabagique quand un fumeur arrête la consommation de tabac pour se débarrasser de la dépendance qu’il induit. Il permet de diminuer les effets de la cigarette sur la santé. Le sevrage est souvent difficile en raison de la dépendance à la nicotine, et c’est variable en fonction de son degré et de la motivation. La nicotine est une substance très addictive, et ingérée avec la fumée, elle passe rapidement dans le sang et dans le cerveau. Que le sevrage tabagique se passe progressivement ou de manière brutale, il y a des aides qui permettent d’arrêter de fumer. Sa durée est différente d’un fumeur à un autre vu que chaque personne est différente et a des réactions différentes dans les mêmes situations. Ainsi, le sevrage tabagique peut très bien se dérouler pour certains fumeurs, et plus compliqué pour les autres.

Les symptômes du sevrage tabagique

sevrage tabagique
Crédits : Twenty20

Quand on cesse de fumer, l’organisme qui est habitué à sa dose de nicotine en est privé, et naturellement, il va réagir. Ainsi, divers symptômes sont ressentis comme l’irritabilité, l’anxiété, la fatigue, la constipation, les troubles du sommeil, la dépression, l’augmentation de l’appétit, les problèmes de concentration… Mais généralement, ça disparaît environ entre 3 semaines et 1 mois. Les symptômes ne partent pas tous en même temps. Les étourdissements cessent après 1 ou 2 jours, la fatigue part au bout de 2 à 4 semaines, le sommeil est régulé après 3 semaines, et la toux s’estompe après 3 ou 4 semaines. La nicotine stimule le transit intestinal, et la constipation disparaît au bout de 4 semaines. Concernant la forte envie de cigarette et l’irritabilité, la durée dépend de chacun.

Comment réussir le sevrage tabagique ?

Pour réussir le sevrage tabagique, il faut éviter la rechute. Deux situations sont possibles : pendant un repas arrosé et face à un important stress. Pour ne pas retomber dans la cigarette, il y a différentes solutions. L’ex-fumeur peut prendre une pastille de nicotine ou un comprimé lorsque l’envie de fumer se ressent. Il peut aussi utiliser la cigarette électronique. Les professionnels de la santé conseillent de commencer avec 16 à 20 mg de nicotine avant de baisser progressivement et arrêter définitivement. Les alvéoles des poumons ne sont pas faites pour respirer de la vapeur. Pour information, l’e-cigarette aide énormément dans la démarche d’arrêter de fumer, plus de 1,7 million de fumeurs ont réussi grâce à ce dispositif électronique. Il y a également le TCC ou thérapies cognitivo-comportementales ainsi que les autres techniques comme la sophrologie, l’hypnose ou l’acupuncture. Afin que le sevrage tabagique se passe au mieux, on choisir le bon moment pour arrêter de fumer, et on essaie d’éviter les excitants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.