Comment fait-on pour monter un échafaudage ?

0
2307
monter un échafaudage
Crédits : Pixabay

Que l’on soit un expert en bâtiment ou non, on a toujours besoin d’un échafaudage si l’on veut peindre une façade. Cependant, l’utilité de ce dernier ne se limite pas seulement à cet usage. En effet, il permet de mener des travaux en hauteur. Dès qu’il s’agit de travailler en hauteur, l’échafaudage est indispensable. C’est pourquoi il est nécessaire de savoir le construire. Dans cet article, on va parler des étapes à suivre pour monter un échafaudage, tout en prenant en compte des normes de sécurité.

Les différents types d’échafaudages

Au même titre que les ascenseurs et les escaliers, l’échafaudage fait partie des matériels de travail en hauteur. La particularité de cet équipement vient de sa conception. En effet, il possède la forme d’une installation temporaire. Encore faut-il savoir comment les distinguer et comment les monter. En matière d’échafaudage, il existe différents types. Et, pour les construire, il faut prendre en considération plusieurs paramètres : la hauteur, l’environnement de travail, le nombre de travailleurs qui se trouvera au-dessus, etc. Mais généralement, on arrive facilement à distinguer l’échafaudage mobile de l’échafaudage fixe. Il y a également les echafaudages stephanois, l’échafaudage pliant qui est très pratique et l’échafaudage escalier. Parmi ces exemple d’échafaudage, l’échafaudage fixe est celui qui confère le plus de sécurité. En effet, il n’est pas seulement fixé au sol, mais également au bâtiment. L’échafaudage mobile quant à lui facilite énormément le travail. Équipé de roues, on peut le déplacer facilement. Toutefois, les roues ne peuvent pas maintenir toute la structure à elles seules. D’où la nécessité d’installer des stabilisateurs à la base de l’échafaudage. Il existe un autre type d’échafaudage qui ne prend pas appui sur le sol : l’échafaudage suspendu. La plupart du temps, ce sont les laveurs de vitres qui s’en servent. L’avantage avec ce dernier, c’est que son installation ne dépend pas de la qualité du sol.

Comment monter un échafaudage ?

montage et démontage échafaudage
Crédits : Pixabay

Avant de choisir le type d’échafaudage, une analyse des besoins et des contraintes s’impose. Après, il faut que le montage soit conforme aux consignes du fabricant. Toutes les étapes de la construction sont mentionnées dans la notice. Monter un échafaudage consiste à assembler plusieurs éléments. Il est donc tout à fait impossible de monter un échafaudage tout seul, sauf si l’échafaudage est destiné à une petite structure. Généralement, la première étape du montage consiste à mettre en place la charpente. Pour ce faire, il faut commencer par poser les pieds d’échafaudage. Ceci fait, on procède à l’assemblage des montants et des tubes d’échafaudage pour former la structure. En guise de fixation, on a le choix entre des colliers, des amarrages, des goupilles ou encore des crochets. L’étape suivante est l’installation des plateformes de travail. Ces dernières sont composées de planchers et de plateaux. Dans la notice, ces étapes sont résumées comme suit : disposer les cales – installer les vérins et cadres de départ – installer les lisses et les échelles – installer les garde-corps – montre les planchers et enfin, monter les plinthes. Selon l’article R 4323-69 du code du travail, toutes opérations liées au montage d’un échafaudage doivent être réalisées par un personnel compétent, notamment des échafaudeurs.

Article précédentLes sacs à dos isothermes : conseils d’utilisation et d’achat
Article suivantOù ranger ses meubles en cas de mutation ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.