La cigarette électronique pré-remplie, une nouvelle tendance de consommation

0
577
pexels dede avez
crédits : pexels

La cigarette électronique, issue des nouvelles technologies, est apparue il y a seulement quelques années mais n’est cependant pas la seule qui ait fait son apparition. En effet, plus récemment, la cigarette électronique préremplie commence aussi à se faire connaître.

La cigarette électronique pré-remplie

La cigarette électronique pré-remplies, ou puff, a été créée en 2019. Son apparence discrète et sa simplicité d’usage l’ont aidé à se démocratiser. Avec sa caractéristique jetable, elle symbolise un nouveau mode de consommation ponctuel, à l’opposé de la e-cigarette rechargeable. Elle présente des avantages intéressants, mais n’est pas pour autant dénuée de défauts qui lui sont propres. Deux éléments que nous allons détailler ci-dessous.

pexels dede avez
crédits : pexels

 

Ce produit relativement récent est accessible là où l’on peut déjà se fournir d’autres produits à base de nicotine. Bien entendu, la puff est évidemment interdite à l’achat comme à la consommation à toute personne mineure. La cigarette électronique pré-remplie propose généralement de nombreux arômes fruités tels que la pastèque, la mangue, le raisin ou des saveurs plus classiques comme la menthe ou la crème.

La cigarette électronique pré-remplie est dotée d’un tarif variant entre 5 € et 10 €. Cette variation de prix s’explique aussi par une variation dans sa durée de vie, mais aussi dans son taux de nicotine proposé par ce produit.

De plus, si la cigarette électronique pré-remplie peut s’avérer dissuasive par son aspect jetable, notamment vis-à-vis de l’environnement, elle offre tout de même la possibilité d’un traitement partiel. Cela concerne notamment la batterie intégrée à l’appareil. De ce fait, afin de pouvoir s’assurer de son recyclage, il faut la jeter dans une boîte de collecte DEEE. Ces boîtes sont généralement présentes dans la plupart des grandes surfaces.

Les désavantages de la cigarette électronique pré-remplie

Seulement une partie des composants de la cigarette électronique pré-remplie peuvent être réutilisés, son aspect jetable est donc bel et bien une forme de pollution. De plus, il ne faut pas oublier qu’il s’agit avant tout d’un produit qui est constitué de nicotine, est donc un produit qui peut créer une dépendance, ou la maintenir selon les cas.

La nicotine étant une substance addictive, sa consommation se doit donc d’être modérée, et ce, malgré son aspect parfois fruité qui peut s’avérer tentant. Une tentation qui malheureusement attire aussi un public mineur alors que ce produit, il est important de le rappeler, leur est totalement interdit.

La cigarette électronique pré-remplie n’est donc pas un moyen de se sevrer de la nicotine, il ne s’agit que d’un mode de consommation différent. Son intérêt repose avant tout sur un coût global inférieur, mais aussi sur son aspect d’expérimentation.

Article précédentÉchapper aux amendes en louant des voitures de luxe en Pologne, c’est possible ?
Article suivantSEO multilingue : 8 bonnes pratiques à mise en œuvre

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.