SEO multilingue : 8 bonnes pratiques à mise en œuvre

0
739
pexels pixabay
pexels pixabay

Votre audience est-elle internationale ? Vous souhaitez charmer de nouveaux pays ? Vous allez devoir vous tourner au multilingue !

Mais attention, le SEO en plusieurs langues demande du travail. S’il est tentant de se contenter de traduire vos pages web, vous risquez de nuire à votre visibilité sur les nouveaux marchés. Comment faire alors, on vous dit tout !

1. Élaborer des sous-répertoires

Premier point : Pour un SEO multilingue de qualité, vous devez créer des sous-répertoires pour chaque langue, dans votre domaine principal. Cette technique préserve l’autorité du domaine. Ainsi, les pages traduites en anglais se trouvent dans l’annuaire : www.site.com/ en/.

Un autre avantage de cette technique est que vous pouvez connecter vos sous-répertoires à Google Search Console et cibler géographiquement les utilisateurs de la région de votre choix.

2. Conquérir un domaine selon le code du pays

Si vous ciblez un public basé  dans un pays, acquérir un domaine de premier niveau national (ccTLD) est une bonne approche.

Par exemple, si vous souhaitez viser les Britanniques, le ccTLD apparaîtra sous la forme www.example-site.com.gb. Avec certains CMS et hébergeurs, cela est facilement possible.

Cependant, vous devez savoir que les moteurs de recherche traitent chaque site Web séparément, vous devez donc obtenir l’autorité pour chaque domaine.

Cette technique est conseillée pour les entreprises qui veulent cibler un pays spécifique mais pas une langue. Cette technique est bien expliqué ici www.article-sponsorise.com

pexels canva studio

3. Traduire intelligemment le contenu

La version en langue étrangère sur chaque page. Il est important de ne pas placer les textes dans plusieurs langues les uns à côté des autres. Évitez également les traductions automatiques, qui sont parfois approximatives et ne tiennent pas compte des spécificités SEO de chaque pays. En fait, un mot-clé qui fonctionne bien dans un pays peut ne pas être populaire dans un autre. Il suffit parfois d’un synonyme pour changer complètement votre positionnement.

Pour vous assurer que votre site Web multilingue obtient les conversions que vous souhaitez, appliquez les meilleures pratiques SEO connues et personnalisez chaque page. Faites traduire votre site web par des traducteurs natifs en soumettant vos textes à un service de traduction en ligne.

4.Utilisez l’attribut « hreflang »

Pour éviter que Google ne considère votre contenu multilingue comme un contenu dupliqué, vous pouvez utiliser l’extrait de code hreflang. Ce code permet de lier des URL françaises à des URL étrangères. Google fournit des guides étape par étape sur l’utilisation de hreflang, que ce soit via des balises HTML, des en-têtes HTTP ou un sitemap.

5. Ajustez vos métadonnées

Les métadonnées de votre site Web vous aideront à vous positionner dans les nouveaux pays cibles. Cependant, une simple traduction mot à mot des métadonnées du français vers une autre langue n’est pas recommandée.

Adoptez les bonnes pratiques SEO connues, en effectuant une recherche de mots-clés par pays ciblé. Vous pouvez l’utiliser pour personnaliser vos articles en français, mais aussi pour rédiger des balises meta (description et titre notamment).

Faites une liste des termes français et de leurs traductions. Ensuite, regardez leur volume de recherche dans le pays cible. Évaluez les mots-clés proposés par votre outil de référencement pour voir s’il existe des phrases plus performantes.

6. Traduire les liens

On n’oublie pas de traduire tous les liens, pas seulement les titres ou les catégories. Par exemple, une URL telle que « domainname.com/boutique/pantalon-noir-0577 » doit être entièrement traduite en « domainname.com/shop/black-pant-0577 ». Si vous avez besoin de traduire les liens sur chaque page, commencez par ceux qui visent à convertir, afin de booster le SEO le plus rapidement possible.

7. Insérez un module pour changer de langue

Si vous réussissez votre référencement, les internautes de tous les pays seront redirigés vers les pages dans leur langue. Cependant, certains utilisateurs surfent avec un VPN et peuvent être localisés ailleurs. Ces derniers auront besoin de changer la langue d’affichage de votre site Web.

D’autres sont polyglottes, et voudront peut-être choisir. Par exemple, un Français vivant aux Etats-Unis sera tenté de choisir un affichage français plutôt qu’un affichage anglais. Cela ne coûte rien à ajouter et vous pouvez éviter de rater une conversion !

8. Adaptez le référencement aux habitudes de navigation des utilisateurs.

Gardez à l’esprit que Google n’est pas nécessairement la star des moteurs de recherche partout ! Par exemple, Baidu est le moteur de recherche numéro un en Chine. Tenez compte de ces données lors de l’élaboration de votre stratégie SEO pour cibler un autre pays.

En utilisant ces 8 bonnes pratiques, vous donnerez à votre site Web multilingue une chance d’augmenter le trafic et les conversions depuis n’importe quel pays ciblé !

 

Article précédentLa cigarette électronique pré-remplie, une nouvelle tendance de consommation
Article suivantMettre en place des démarches écologiques chez soi, les astuces.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.