COVID 19 : les contraintes liées au port du masque

0
128
People wear surgical masks at a wet market following the coronavirus disease (COVID-19) outbreak at Sham Shui Po, one of the oldest districts in Hong Kong, China July 17, 2020. REUTERS/Tyrone Siu

Le port du masque est l’une des dispositions mises en place pour stopper la propagation du virus. Il permet de protéger la population et son utilisation est recommandée surtout dans les lieux publics. Le port de masque est cependant controversé car il crée certain inconfort auprès de ses utilisateurs. Outre l’inconfort, certaines personnes le pensent inutiles, le prennent comme une atteinte à leur liberté et ne le supportent tout simplement pas.  Le port de masque crée donc beaucoup de contraintes à ses utilisateurs.

Le port du masque en période de canicule

Le port du masque est inconfortable en période de chaleur pour ses utilisateurs. Entre sueur et difficulté à respirer, le port du masque quand il fait chaud ne crée pas des heureux.  L’obligation de porter le masque même au travail n’avantage pas ceux qui font des activités en extérieur. Le masque colle avec la sueur et entrave la respiration de son utilisateur. Dans la chaleur, il est difficile de garder un seul masque même chirurgical pendant plus d’1 heure. Le port des masques en canicule est difficile pour la plupart des utilisateurs qui doivent porter le masque pour travailler. Il est recommandé d’avoir des masques de rechanges et de remplacer son masque une fois qu’il est mouillé.

Le port du masque en période de grand froid

Le froid en hiver rend la respiration difficile en entrainant une grande difficulté respiratoire chez plusieurs personnes. La grippe et la toux sont des maladies courantes pendant la période de froid et ceci entrave la respiration. Le port du masque en période hivernale est donc redouté et difficile pour certaines personnes ayant des problèmes respiratoires. Il est donc conseillé de porter des masques plus légers pendant cette période. Des masques fins qui n’entravant pas la respiration sont donc à privilégier en hiver si vous avez du mal à respirer. Le port du masque est source de problème respiratoire pour certaines personnes. Si vous êtes dans le cas, il faut privilégier des masques de procédure légère.

Le port du masque en milieu hospitalier

Le port du masque obligatoire se retrouve aussi dans les salles d’accouchements et est source d’inconfort pour les patientes. Portez un masque sur la table d’accouchement est devenu un supplice de plus que doivent endurer les femmes sur le point de donner la vie. Cette situation crée des évanouissements et est décriée de plus en plus. En fournissant un effort respiratoire supplémentaire pour pousser lors de la délivrance, les futures mères veulent être dispensées de ce genre de contrainte. Ils s’avèrent difficiles de respirer et de pousser avec un masque. Tout le monde s’accorde pour trouver le port de masque dans ces conditions aberrants et totalement inutile pour la future mère.

Le port du masque en milieu éducatif

Les enseignants doivent garder leurs masques pour dispenser leurs cours.  Il s’avère difficile de parler pendant des heures en portant le masque. Cette situation est aussi considérée comme une contrainte. Même si les enseignants sont obligés de s’y conformer, beaucoup la perçoivent comme une violence. Le port de masque est véritablement contraignant dans plusieurs situations. Pour beaucoup il restreint leur liberté de respirer. Le port de masque a beau être obligatoire, il ne fait aucunement l’unanimité auprès des utilisateurs.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.